Colocation : les conseils pour les visites d’appart

Colocation : les conseils pour les visites d’appart

Comment aborder maintenant la visite de l’appart et la rencontre avec les futurs colocs ? Sereinement ! Pas besoin d’y aller la trouille au ventre, c’est pas le grand oral de Sciences po quand même !

Je suis seul(e), je cherche un appart

Évidemment, comme pour une visite traditionnelle d’appart, coloc ou pas, faites-vous à l’idée qu’il y aura peut-être douze prétendants pour le même appart, et que ce n’est pas gagné.

Se montrer curieux(se)

Dans le cas de la coloc, c’est moins votre dossier qui compte que… vous-même ! Évidemment, on s’assure que vous êtes solvable, mais ne perdez pas de vue que c’est un entretien à double sens ! Vous devez vous montrer aussi curieuse et demandeuse que les colocs déjà installés le seront envers vous.

C’est qu’il s’agit de vivre ensemble, ne perdez pas de vue cette donnée essentielle ! Donc, lors de cette première rencontre, activez votre flair et cherchez le feeling. Essayez de voir sans vous mentir si le courant passe. Pas facile de s’en rendre compte en vingt minutes, évidemment, donc soyez très vigilante lors de cette première visite.

Ne pas mentir

Ne répondez pas aux gens ce qu’ils ont envie d’entendre pour leur faire plaisir, ce n’est pas un entretien d’embauche ! Et ne vous mentez pas à vous-même : vous avez le droit de ne pas sentir le truc, de trouver que l’appart ou un des colocs dégage de très mauvaises ondes. Il y en a d’autres, des colocs à visiter et à rencontrer…

Les questions à poser

Soyez claire et précise lorsque vous posez vos questions, afin d’amener votre interlocuteur à l’être également. Pensez donc à faire préciser ces quelques points :

– quelle chambre allez-vous occuper ? Pouvez-vous en discuter ?

– depuis combien de temps les colocs actuels sont-ils dans les lieux ? Qui sont-ils, que font-ils, quels sont leurs rythmes de vie ?

– comment s’organisent-ils pour les courses et le ménage ?

– ont-ils fixé des règles officielles ?

– partagent-ils du temps ensemble ?

– qu’y a-t-il à faire dans le quartier ?

Cherchez la petite bête

Tentez également de voir ce qu’on ne voit généralement pas au premier abord : dressez vos antennes, ouvrez vos cinq sens.

Par exemple, passez, mine de rien, la main sur les murs pour déceler d’éventuelles traces d’humidité (le cauchemar, un appart humide, les draps tout mouillés au moment de se coucher, hum…), déployez vos oreilles pour tester l’isolation phonique de l’appartement (entendez-vous les conversations dans la rue ou la télé de la voisine ?)… Un peu d’extra-lucidité, quoi !

Après la visite

Petite astuce : si la coloc que vous venez de voir vous botte, pensez à laisser une photo de vous dans le dossier (souriante, détendue, pas un Photomaton où vous faites la gueule). Si le groupe de colocs qui vous a reçu doit se farcir 50 visites dans la semaine, ce sera plus facile pour eux de vous remettre dans le contexte avec cette photo.

Si la visite et les colocs vous ont plu, mais qu’ils ont encore des prétendants à recevoir dans la journée ou dans la semaine, n’hésitez pas à leur passer un petit coup de fil le lendemain ou le surlendemain, pour savoir où ils en sont.

Ne soyez pas trop insistant(e), mais montrez-leur bien votre enthousiasme  : c’est peut-être ça qui les décidera ! Et, dans le cas où vous n’auriez pas été choisi(e) et qu’ils n’aient pas eu la délicatesse de vous prévenir, au moins vous serez fixée et vous saurez qu’il faut continuer les recherches !

Attention, hors-la-loi !

Et surtout, méfiez-vous de ceux qui vous proposent de ne pas vous inscrire sur le bail (« trop de formalités, de paperasse à remplir, pas sûr que le proprio accepte votre dossier », etc.) : vous seriez dans l’illégalité ! Il s’agirait de sous-location, mais la sous-location nécessite également un contrat en bonne et due forme, et le proprio doit être d’accord.

Source : Trendy by l’étudiant

 

No Comments Yet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *